Le piercing : reflechissez avant d’agir

Commentaires fermés sur Le piercing : reflechissez avant d’agir Ecrit le 6 janvier 2012
Dossier : Flux de news Loisirs
Le piercing : reflechissez avant d’agir

Les jeunes aujourd’hui se font percer la langue, l’arcade, ainsi que toute autre partie du corps autre que les oreilles parce que c’est la mode. Les stars de la musique portent des bijoux de perçage partout, aussi il semble tout à fait normal de les imiter.

Un choix réfléchi

Le choix de l’endroit où le perçage va se faire dépend souvent de paramètres émotionnels, ou en fonction des situations qui prévalent au moment de la prise de décision. Bien en vue ou caché, le piercing ne se fait pas à la légère.

Types et formes

Avant de se décider se faire percer un ou plusieurs parties du corps, il faut d’abord savoir qu’il en existe différents types qui dépendent de l’endroit à percer. Lorsqu’il est placé sur la lèvre inférieure, c’est le type labret qui est utilisé. Le medusa se place au dessus de la lèvre supérieure. L’oreille est aussi l’un des emplacements les plus appréciés des adeptes du perçage. Il est possible de se faire percer la partie mobile de la paupière mais cela reste une exception.
Les formes sont innombrables, une base demeure pourtant pour faciliter la pose du bijou. Le labret, le barbell, la banane, l’anneau ou l’élargisseur en pâte fimo et bien d’autres types. Le matériau dont il est fait est également d’une grande importance. En règle générale, les piercings sont en acier inoxydable chirurgical. Mais certains peuvent être en titane, type TI6AL4VF-136 qui présentent l’avantage de la légèreté.  L’or et l’argent sont aussi très courants.

Bon à savoir

Pour qu’un piercing se fasse dans les règles de l’art, le choix du perceur est primordial. Il doit être inscrit à un registre national. Des formations dans le perçage du corps et autres arts corporels existent pour que le perceur soit maître dans son domaine. Les conditions d’hygiène doivent être optimales pour éviter tout risque d’infection. Il faut aussi se préparer à l’idée d’avoir plus ou moins mal en fonction de l’endroit du corps qui va être percé. La langue sera bien plus douloureuse que les oreilles par exemple. Les parties génitales sont également très sensibles. Les différentes parties du corps qui reçoivent un piercing n’ont pas la même durée de cicatrisation. Certaines prennent plus de temps que d’autres. Si la narine met moins de deux semaines pour guérir, le gland de l’appareil génital masculin mettra près de 9 mois pour une totale rémission.

ad