Maison : comment financer les travaux ?

Maison ancienne : les travaux

De nombreux ménages ont profité de la baisse des taux pour devenir propriétaire et concrétiser le rêve d’une vie, certains ont opté pour une maison ancienne avec des travaux, un projet intéressant mais qui peut coûter cher. Voici un focus sur les solutions de financement des travaux.

Maison ancienne : les travaux

La majorité des Français ayant acheté une maison avec des travaux ont eu recours au crédit immobilier (voir les derniers changement concernant le crédit immobilier), un financement sur mesure qui permet de couvrir l’acquisition du bien immobilier, les frais liés à l’opération et les travaux. Simplement, il arrive parfois de devoir faire face à des imprévus, des travaux qui surgissent alors que le financement initial de les prévoyaient pas. Cela concerne également les ménages ayant contracté leur prêt immobilier et souhaitant profiter des taux bas pour réaliser des travaux (gros œuvre, aménagement, embellissement…). Pour ces besoins spécifiques, différentes solutions de crédit sont envisageables.

Financer les travaux par le crédit

Le prêt immobilier permet de financer ses travaux pour des montants importants, c’est-à-dire de plus de 75 000 €. L’avantage est de pouvoir bénéficier d’un taux très bas mais une garantie sur le bien immobilier sera exigée. En dessous du plafond e 75 000 €, le prêt à la consommation répond parfaitement à la demande mais les taux peuvent être légèrement plus élevés (information utile : des aides de l’état existent pour financer une partie des travaux, voir ce lien). Il faut noter que l’ajout d’une nouvelle mensualité doit concorder avec le taux d’endettement maximal de 33%, au-delà, le crédit ne sera pas accepté. L’avantage est de pouvoir emprunter la somme souhaitée avec le montant associé, sans surplus ou sans coût supplémentaire. L’inconvénient réside dans la nécessité d’avoir une capacité d’endettement suffisante pour pouvoir rembourser le crédit.

Financer les travaux par le regroupement de crédit

Une option est de plus en plus sollicitée par les ménages, celle du regroupement de crédit. En fait, cette opération permet de faire racheter ses emprunts en cours, par exemple le prêt immobilier, les éventuels prêts à la conso en cours et l’emprunteur a la possibilité d’ajouter dans le financement le montant des travaux. Cela évite de souscrire une nouvelle mensualité et la seule échéance restante est plus petite, car la durée a été rééchelonnée. Cette option est intéressante lorsque l’emprunteur a plusieurs mensualités et ne souhaite pas gonfler le montant de ses remboursements mensuels, le principal inconvénient reste le coût de l’opération, parfois plus élevé que pour la souscription d’un crédit classique.

A propos de Mireille 2 Articles

Désormais rédactrice professionnelle cinquantenaire, j’ai réussi grâce à mes différents parcours à engranger de l’expérience dans le domaine de la finance, de l’immobilier mais aussi de la maison. J’ai commencé comme secrétaire de direction dans une société de papeterie (rien à voir avec la finance ou l’immobilier) pendant plusieurs années. C’est après mon premier enfant que j’ai décidé de changer d’orientation en devenant commerciale sédentaire pour un courtier en immobilier. J’ai pu ensuite passer conseillère en placement financier puis, par le biais d’internet, j’ai suivi un entrepreneur dans la création d’une entreprise de mise en relation (entre emprunteurs et organismes financiers). C’est à ce stade que j’ai appris à rédiger pour les internautes, aujourd’hui je suis rédactrice professionnelle à mon compte et surtout à domicile. Je ne rédige que pour informer, de façon claire et transparente. S’il y a de bonnes astuces à connaître, c’est à ma porte qu’il faut frapper.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*