Plusieurs techniques pour construire des backlinks

Abordons désormais différentes techniques que nous allons pouvoir utiliser pour poser les premiers liens de notre édifice.

L’achat de liens

Commençons par l’option consistant à acheter des backlinks auprès d’un site distant. Peu importe la méthode d’achat, qu’il s’agisse de passer en direct auprès d’un vendeur ou bien de passer par un intermédiaire comme une plateforme de netlinking, l’importance en matière de link building, c’est de bien choisir un lien qui reflètera le plus possible l’aspect naturel du web. N’oublions pas que dans la partie, il y a un arbitre et il s’appelle Google. Si vous respectez donc un ensemble de règles qui pour la plupart impliquent surtout le bon sens, vous devriez pouvoir utiliser les achats de manière paisible.

Concernant la durabilité des liens, généralement lorsque l’on paye un site tiers, il faut s’assurer que la période de publication du backlink est assez longue (soit plusieurs années, ou alors sans date limite). Sauf cas rares, la discipline est plutôt bonne chez les vendeurs de liens car leur réputation est en jeu.

Les échanges

Les échanges peuvent s’avérer également utiles pour vous aider à poser vos premiers liens surtout si vous n’avez que très peu de budget dédié au link building. Là encore il va falloir tendre à imiter les lois de la nature et ne pas tomber dans les pièges classiques, comme celui de faire un échange bi-directionnel.

Idéalement il faudrait réaliser des échanges avec des webmasters qui possèdent plusieurs sites Internet (plus de deux si possible…). Vous pourrez ainsi procéder à un échange de ce type :

  • Votre site A1 vers son site B1
  • Son site B2 vers votre site A2

Pour vraiment ne laisser aucune trace, il faudrait vérifier qu’il n’y ait pas de liens directs entre A1 et A2 et B1 et B2.

L’option des échanges permet de créer du linking en choisissant vous-mêmes vos sites distants, ce qui est bien lorsque l’on veut décider des maillons que l’on insère dans la chaîne. De plus, comme l’autre partie profite d’un lien provenant de votre réseau, il a tout intérêt à faire durer le partenariat à travers le temps, car s’il retire son backlink, vous retirerez probablement le vôtre. Cette double dépendance de l’un envers l’autre, devrait renforcer la durabilité des liens et donc la solidité de votre structure globale (du link solide donc …).

Le guest blogging

Voici une autre méthode qui ne vous demandera pas d’argent mais qui impliquera le fait de rédiger un bel article pour le compte d’un site hôte. À travers cette opération, vous agirez comme le blogueur invité qui viendra publier du contenu sur un site distant et qui recevra en échange un précieux backlink. Concernant la structuration de votre réseau de liens, le guest blogging vous offrira la possibilité de choisir quel lien vous souhaitez ajouter à votre stratégie de link building.

Si vous réalisez vous-même les démarches auprès d’autres blogueurs, alors vous pourrez choisir précisément les sites en fonction du link juice potentiel qu’ils pourront vous transmettre. C’est l’occasion parfaite pour ajouter des sites puissants supplémentaires à votre maillage externe.

Le link baiting

Le link baiting consiste à produire du contenu à haute valeur ajoutée sur votre propre site en espérant que d’autres webmasters viendront faire du linking de manière spontanée. Outre le fait que l’investissement en temps peut-être à la fois long et risqué, vous n’aurez aucune visibilité directe sur le choix des futurs backlinks que vous recevrez. Il est possible que vous receviez des liens provenant de sites à autorité nulle par exemple. Cela dit, il est tout aussi possible que votre link building se voit gratifier par des sites monstrueusement puissants. C’est un peu comme à la pêche, on ne sait pas quel poisson a mordu à l’hameçon tant qu’on ne l’a pas ramené jusqu’à l’épuisette.

Notons tout de même que cette technique a aussi le mérite d’apporter à votre link building une touche 100% naturelle.