Le ramonage de sa cheminée : comment le réaliser?

Déjà à l’automne, le système de chauffage comme la cheminée est très utilisé pour apporter la chaleur dans la maison. Malgré cela, il est indispensable de procéder au ramonage bien avant l’hiver afin d’éviter les risques d’intoxication au monoxyde de carbone ou encore les risques d’incendie. Il procure des avantages conséquents. Voici d’ailleurs les informations utiles sur le sujet pour vous aider à y voir plus clair.

À qui s’adresser pour le ramonage de sa cheminée ?

La loi impose le ramonage. L’usage de la cheminée est donc soumis à des obligations réglementaires légales. Il permet également de respecter le règlement sanitaire départemental type ou RSDT. De ce fait, il faut procéder au ramonage une fois par an. Le ramonage permet notamment d’obtenir un certificat attestant la propreté du conduit après un entretien. En cas de sinistre, ce certificat de ramonage, souvent exigé par l’assurance, permet de bénéficier d’indemnités. Dans le cas contraire, l’assureur ne peut rien faire. De ce fait, il est vivement recommandé de procéder à un ramonage et l’idéal serait de contacter un professionnel comme ce ramoneur dans le Bas Rhin pour effectuer cette tâche.

Pour retrouver un ramoneur professionnel et qualifié, il est recommandé de chercher sur les sites internet spécialisés. Mais le bouche-à-oreille peut également être la solution la plus rapide. Pour mener à bien l’opération, l’idéal serait de l’effectuer durant le printemps. En automne, les dépôts de fumées sont encore humides et robustes. Ce qui rendra la tâche plus difficile.

L’utilité de réaliser le ramonage

Le ramonage est un procédé indispensable. Il est utile pour assurer une plus longue durée de vie de la cheminée lui épargnant en effet tous risques de dysfonctionnements. Mais il est aussi utile pour assurer la sécurité des biens et de la personne. C’est d’ailleurs pour cela que la loi oblige à l’effectuer régulièrement. En général, les cendres, les suies et les dépôts accumulés dans les conduits peuvent engendrer des risques d’incendie de la maison. Encore, ces dépôts peuvent également provoquer par la même occasion des risques d’intoxication au monoxyde de carbone. L’entretien de la cheminée s’avère être essentiel pour éviter tous ces problèmes.

La réalisation du ramonage peut également apporter un meilleur rendement de la cheminée en réduisant la consommation. Il permet également de réduire les éléments toxiques des fumées. En plus de cela, il permet de faire une économie d’énergie conséquente puisqu’il réduit la consommation de combustible. Bien que la loi impose une opération de ramonage par an, l’idéal serait de procéder à 2 à 3 séances de ramonage tous les ans. Malgré cela, tout dépendra en général de la quantité brûlée.

Quand parler du débistrage ?

Le bistre est également une substance réellement nocive. Son accumulation peut en général, engendrer des feux de cheminée et des incendies. Il est particulièrement formé par les résidus de combustion. L’opération de débistrage est donc indispensable pour éviter ces accidents. Encore, il doit être réalisé par un ramoneur professionnel. Il est souvent effectué avec une machine appelée débistreuse. Grâce à son mécanisme de fonctionnement rotatif via une tête à masselottes, l’appareil pourra enlever les suies.