Existe-t-il une assurance vie transformable en assurance dépendance ?

Commentaires fermés sur Existe-t-il une assurance vie transformable en assurance dépendance ? Ecrit le 18 avril 2013
Dossier : Flux de news Economie
Existe-t-il une assurance vie transformable en assurance dépendance ?

L’assurance vie est un produit financier qui propose deux supports d’investissement aux souscripteurs. Le premier, le support en fonds euros qui permet de garantir le capital du souscripteur, mais le revenu distribué est souvent très réduit et le support en unité de compte (UC), un placement effectué sur les actions et le souscripteur cours un risque de perte du capital. Le contrat d’assurance vie est également considéré comme une enveloppe fiscale permettant à l’investisseur de bénéficier d’un avantage fiscal lié au contrat. Effectivement, le contrat d’assurance vie a une durée de vie recommandée de 8 ans, si le souscripteur sort au bout de 8 ans, il bénéficiera d’une fiscalité avantageuse, qui est de 7,5 % + les prélèvements sociaux de 15,5 %.
En revanche, une assurance dépendance, est une assurance de prévoyance qui permet de verser des indemnités à l’assuré, au cas où surviendrait la dépendance. En contrepartie, l’assuré doit cotiser de manière régulière jusqu’à la perte de sa dépendance. Si la perte d’autonomie ne survient pas, l’assuré perd totalement ses cotisations, on appelle une assurance à fond perdue.

Cependant, pour ceux qui souhaitent garantir les versements, il est possible de combiner les deux assurances, ainsi l’assurance vie se transforme en assurance dépendance, en cas de perte d’autonomie de l’assuré. En pratique, il suffit que le souscripteur ajoute une option à son assurance vie, permettant de transformer le capital investi en rente mensuelle.

Effectivement, à la différence de l’assurance dépendance, ce dernier permet au souscripteur de récupérer son capital, si la perte d’autonomie n’est pas constatée.
Cette sortie de rente en cas de la survenant de la dépendance présente un avantage fiscal, car le souscripteur payera moins d’impôt sur la plus-value et sera totalement exonéré d’impôt s’il perd son autonomie. De plus, si le souscripteur décède, ses héritiers pourront recevoir le capital décès, ce qui n’est pas le cas de l’assurance dépendance.

Par conséquent, le fait de combiner l’assurance vie avec une option dépendante est une solution adaptée pour ceux qui ont des descendants. Par ailleurs, cette option est plutôt couteuse pour le souscripteur, car il devra payer des frais supplémentaires voir des surprimes.

ad