Entrepreneure à la une : Béatrice Debeaux

C’est à l’âge de un an que Béatrice Debeaux arrive à Dijon. Après une année de droit à la faculté de Lyon et l’obtention d’un BTS Action Commerciale en 1988, la jeune femme démarre sa carrière, à 22 ans, dans une société de télésurveillance basée à Dijon.
Le poste de commerciale, Béatrice Debeaux le choisit pour son dynamisme. Elle sera payée uniquement à la commission et sans déplacements en voiture. La télésurveillance avec levée de doute audio est à l’époque un système novateur à développer. Elle relève le défi avec des résultats au-dessus de toute espérance. Cette réussite lui vaut d’être promue responsable d’équipe de vente, avec sous sa responsabilité dix commerciaux, puis la direction lui propose de redresser une agence du Nord en difficultés. Les bons résultats ne se font pas attendre. Il lui est alors offert la direction de l’agence de Toulon qui rencontre elle aussi quelques impasses, mais Béatrice Debeaux refuse et recherche un autre poste.La combative est alors engagée dans une entreprise concurrente qui ne possède pas d’agence à Lille. Avec son équipe, elle obtient, sur trente-deux places de marché, la première place au niveau national. Puis, elle devient directrice régionale sur Rouen, Reims, Dijon et Lille. Enfin, après 3 mois à la direction commerciale de la Suisse, comme directrice nationale, elle démissionne, le travail ne lui plait pas.

Une nouvelle carrière à Dijon

L’entrepreneuse revient à Dijon et crée sa propre société l’A.R.G.E. (Alliance Réseau Grand Est) à Quetigny. L’entreprise est consacrée à la protection des biens et des personnes pour les professionnels. Depuis sa création, deux autres structures ont vu le jour à Lille et Nancy. Depuis 2011, elle gère aussi l’entreprise familiale SAS Debeaux.