Transition énergétique : un besoin urgent de développer les énergies renouvelables

transition énergétique

La transition énergétique est le processus qui consiste à passer d’une utilisation exclusive des énergies fossiles à une plus grande parité entre ces dernières et les énergies renouvelables. Initiée en France depuis 2015, la transition énergétique passe avant tout par le développement et la démocratisation des énergies renouvelables. L’objectif étant que la part d’électricité et de gaz produits à partir de ses sources dépassent à terme la part produite par le charbon et le nucléaire.

Pourtant, malgré tous les efforts déjà mis en place, le développement des énergies renouvelables est lent et difficile. En sont la cause, le manque d’infrastructures adaptées, les coûts de production parfois trop élevés ou encore le manque d’informations sur le sujet auprès de la population. Pourtant, grâce aux engagements des fournisseurs d’énergie, tout un chacun peut maintenant avoir accès à une énergie propre.

Fournisseurs d’énergie : des acteurs de la transition énergétique

Les tarifs des abonnements en électricité (EDF, Engie, Eni…)

L’ouverture du marché de l’énergie a été bénéfique aux énergies renouvelables car elle a permis l’apparition de nombreux fournisseurs qui commercialisent de l’électricité verte. En effet, avec la perte du monopole d’EDF, de nouveaux fournisseurs comme Engie, Eni ou encore Total Direct Energie ont fait leur apparition et tentent de concurrencer le fournisseur historique.

En termes de tarifs, l’abonnement EDF reste le plus onéreux car il est le seul concerné par le tarif réglementé en vigueur. Ce tarif fixé par les pouvoirs publics sert de base aux fournisseurs alternatifs qui s’arrangent pour proposer des offres moins chères. Ces derniers sont donc plus abordables que le fournisseur historique, pour une qualité de service similaire.

En revanche, si on parle en termes d’électricité verte, les principaux fournisseurs d’électricité font partie des mauvais élèves. En effet, leurs offres “vertes” ne le sont en réalité pas vraiment. En fait, ils fournissent de l’électricité d’origine nucléaire, mais ils s’engagent à reverser dans le réseau électrique une quantité d’électricité verte équivalente à chaque kilowattheure consommé par leurs clients.

Trouver son offre de gaz vert grâce à un comparateur de gaz

Tout comme pour l’électricité, il existe également des offres de gaz “vert”. Pour en trouver et dans le même temps payer moins cher, nous vous conseillons d’utiliser un comparateur d’offres de gaz.

Un comparateur de gaz est un outil qui se trouve facilement et gratuitement sur internet. Il vous permet d’avoir une vue globale sur les offres, de trouver le fournisseur le moins cher ou l’option tarifaire qui vous convient le plus.

Grâce au comparateur de gaz vous pouvez même trouver votre offre verte en seulement quelques minutes. Ensuite, il ne vous reste plus qu’à contacter le fournisseur de votre choix pour souscrire à son offre. Plus d’informations sur le comparateur de gaz en cliquant ici.

Comment se développent les énergies renouvelables en France ?

L’utilisation des énergies renouvelables pour produire de l’électricité, du gaz ou de la chaleur est relativement bien perçue par les Français. En effet, selon une étude de l’Ademe (agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), 94 % des Français sont favorables au développement des énergies renouvelables. En revanche, on peut noter que leurs connaissances en la matière se limitent aux principales sources. Ainsi, lorsqu’on leur demande de citer une énergie renouvelable qu’ils connaissent, ils répondent :

  • énergie éolienne (55% des cas)
  • énergie solaire (51 % des cas)
  • énergie hydroélectrique (24 % des cas)

Cette étude met également en lumière une certaine défiance vis-à-vis de ces énergies. 50% des personnes interrogées trouvent que l’investissement financier pour profiter des énergies propres est trop élevé. De plus, beaucoup considèrent que ces énergies ne sont pas vraiment écologiques en raison de matériaux utilisés pour leur fabrication.

Ces chiffres montrent bien que les Français sont réticents à investir dans les énergies renouvelables. 32% d’entre eux ne sont pas prêt à payer plus cher pour passer d’une énergie classique à une énergie renouvelable et 22% sont disposés à tolérer une augmentation de 10% sur leur facture.